Skip to main content
28°C

Breadcrumb

Home Node CASAMOUJA, L’AVENTURE CONTINUE

Actualidad

CASAMOUJA, L’AVENTURE CONTINUE

20 julio 2017

CASAMOUJA, L’AVENTURE CONTINUE

CASAMOUJA « urban art wave » est une opération street art qui propose aux bidaouis une explosion de couleurs et cherche à embellir leur quotidien. Un véritable bouquet de formes et de motifs harmonieux ; des fresques monumentales réalisées grâce aux talents des artistes marocains avec un invité de marque qui a choisi de vivre parmi nous. Des street artistes qui ont partagé leur art avec les casablancais et qui ont montré que le street art au Maroc n’est pas une mode, mais une école qui progresse doucement pour trouver sa place à l’échelle internationale.

Décloisonner la culture en amenant l’art dans les quartiers, c’est l’un des objectifs poursuivis par le programme CASAMOUJA– Urban Art Wave -, qui fait partie intégrante de la démarche d’attractivité WECASABLANCA. Pour la première édition du Casa festival qui s’est tenue du 06 au 15 Juillet dernier, CASAMOUJA propose une deuxième vague street art en confiant ses murs à des artistes de renom. Pour rappel, la première vague CASAMOUJA a eu lieu en mars/avril derniers, et a permis à de nombreux artistes Casablancais et étranger de s’exprimer en toute légalité sur les murs de la capitale.

Le fil rouge de l’itinéraire street art que nous allons entamer vous fera découvrir des murs surprenants autrefois vierges, devenus support d’expressions artistique. L’effervescence artistique CasaWe donne aujourd’hui naissance à de nouvelles fresques murales au charisme surprenant. Petit tour d’horizon des street artistes qui donnent du « peps » à la métropole casablancaise et des trois nouvelles fresques qui viennent enrichir sa collection.

MUR COLLECTIF MOUKAOUAMA : MACHIMA/ ED ONER/BASEC « Casablanca, ville fraîche qui attise ! »

Nommé "Créatif de l'année" par Maroc Web Awards, Mehdi Annassi aka Machima est un Digital Artist casablancais autodidacte. 2016 marque le début de sa carrière dans le street art, par la participation à plusieurs festivals tels que " Street Art Caravane, Jidar et Sbagha Bagha " et à présent CASAMOUJA vagues 1 & 2.

Natif de Casablanca, Ed Oner pratique le dessin et la peinture dès son enfance. Titulaire d’un baccalauréat en arts appliqués et graphiste de profession, son style mêle portraits et lettres aux formes géométriques.
Basec, basé à Berrechid il a découvert le graffiti à travers internet, ses œuvres sont principalement dédiés à=aux lettres et à la tipographie, inspiré par les plus grands écoles et crew de grafitti en Europe et aux Etats unies. Ayoub explore toujours de nouvelles expériences graphiques et approche plusieurs techniques picturales, en proposant un style qui lui est propre
Loin de se contenter d’un esthétisme parfait, ces artistes nous invitent, à travers les couleurs fraîches et les illustrations réalistes géométriques, à plonger dans une atmosphère naturelle, loin de l’environnement urbain du quartier. On y voit un groupe de jeunes qui s’approchent avec curiosité de Casablanca, une jolie façon d’inviter les Casawe à la réflexion et au partage.

MUR EL HANK : NORMAL – « EL HANK marqué à vie par le CASA Festival ! »

Graphiste et illustrateur de formation et de profession, Abid Ayoub dit Normal est un graffeur marocain d’Agadir. Diplômé de l’école Artcom en 2011, il passe trois ans dans le milieu professionnel où il travaille pour des compagnies privées avant de décider de se consacrer aux disciplines qui lui tiennent à cœur, entre autres la bande dessinée, le street art, la calligraphie et l’art arabo-islamique. Membre du fanzine marocain « Skefkef » et créateur du projet « Boras », Normal est également le co-fondateur de l’association « Ligature » pour le développement culturel.

A travers cette réalisation, Normal nous invite à contempler le mur pour un moment de sérénité et introspection. Paix Zen-Attitude et bienveillance sont les mots d’ordre pour cette deuxième réalisation, empreinte laissée par CASA Festival sur le mur d’al Hank

MUR BRAHIM ROUDANI : POZE – « Un nouveau visage Casawe à l’honneur ! »

Yann CHATELIN, aka POZE, un artiste peintre, calligraphe urbain, spécialisé dans la réalisation d'œuvres de grandes dimensions aux formats composés, vit aujourd’hui à Casablanca. Ce spécialiste de la calligraphie arabe utilise des courbes, des accentuations et autant de traits qu’il a plaisir à explorer en pleins ou déliés. Le lettrage se retrouve otage de son dessin jouant de ses formes sans considération de son sens ; il en fait un parfait vecteur d’expression.
Réelle virtuosité artistique, cette nouvelle réalisation de Yann Chatelin rafraîchit la scène street art de Casablanca. Les couleurs vives omniprésente du portrait souriant fusionnent parfaitement avec l’environnement urbain, apportant ainsi une touche de bonne humeur au quartier.

Grâce à ces fresques devenues nombreuses, Casablanca dispose d’un véritable parcours street art, pour découvrir, voir redécouvrir la ville autrement.