Aller au contenu principal
28°C

Fil d'Ariane

Accueil CITY GUIDE Shopping

Shopping

Casablanca grouille de spots dédiés au shopping. Dans vos pérégrinations, vous n’aurez aucun mal à saisir les occasions au vol et à chiner ici et là tantôt le dernier objet à la mode d’une grande enseigne tantôt une pièce d’artisanat finement taillée. Preuve que le shopping, à l’image de la ville, présente un double visage, celui de la tradition artisanale marocaine et celui des grandes enseignes de luxe internationales.

 

Maârif

Lire Plus +

Maârif

Médina

Lire Plus +

Médina

Bazars

Lire Plus +

Bazars

Derb Ghallef

Lire Plus +

Derb Ghallef

Morocco Mall

Lire Plus +

Morocco Mall

Anfaplace Shopping Center

Lire Plus +

Anfaplace Shopping Center

Chiner

Lire Plus +

Chiner

Prince Moulay Abdellah

Lire Plus +

Prince Moulay Abdellah

Les Habous

Lire Plus +

Les Habous

Créateurs Casablancais

Lire Plus +

Créateurs Casablancais

Le Triangle d'or

Lire Plus +

Le Triangle d'or

Maârif

Dans le quartier d’affaires du Maârif, à proximité du Twin Center, une myriade de boutiques vous proposent un large choix de vêtements, chaussures, accessoires et bibelots à shopper toute la journée. L’offre y est essentiellement moderne, dédiée à toute la famille et comprenant tous les styles, du plus classique au plus casual.

Médina

On prend rapidement goût aux flâneries derrière les remparts de l’ancienne médina, qui abritent un marché plein de trésors. Dans ce souk aux multiples entrées, ne soyez pas surpris de voir des objets artisanaux, petits coffres et autres pièces de maroquinerie, vestes en cuir, sandales typiques, djellabas, gandouras ou caftans cohabiter avec des jeans, t-shirts, shorts, chemises et autres pièces caractéristiques du vestiaire moderne. N’hésitez pas à faire une pause pour manger à la Sqala voisine ou dans les restaurants du port si vous aimez le poisson.

Bazars

Dans le prolongement de la médina, dans l’allée qui mène au port et à la gare ferroviaire, plusieurs boutiques et échoppes en bordure de route présentent des miroirs, des armes traditionnelles et d’autres objets décoratifs, de la maroquinerie ainsi que de nombreux bibelots. Véritables cavernes d’Ali Baba, vous trouverez probablement dans ces espaces appréciés des touristes le souvenir qui vous manque.

Derb Ghallef

Ce marché, dont la réputation a depuis longtemps traversé les frontières du royaume, brille par son éclectisme. C’est à la fois un lieu d’achat, de revente et de réparation pour toutes sortes d’objets, depuis l’électronique jusqu’à l’alimentaire en passant par les vêtements, l’ameublement ou les vêtements. Bien que décrié, ce marché qui compte plusieurs centaines de boutiques et des dizaines de galeries reste très apprécié des Casablancais.

Morocco Mall

Au bout de la corniche, à quelques encablures du parc Sindibad, ce centre commercial ultra moderne est devenu le nouveau phare de Casablanca. Immense, il accueille 250 000  m2 de magasins et boutiques avec de nombreuses enseignes internationales, y compris les plus exclusives. Incontournable pour tous vos achats, c’est aussi un très beau spot où l’on passe de bons moments, avec ses fast foods, son cinéma et son immense aquarium. De passage à Casablanca, ne manquez pas d’y faire un tour : Plan interactive du mall

Anfaplace Shopping Center

À proximité du Mégarama et à deux pas du Fours Seasons Hotel Casablanca, c’est à la fois un centre commercial de très haute facture et un projet immobilier audacieux, qui réinvente l’art de vivre à la casablancaise. Des centaines de boutiques ont élu domicile dans ce bel espace où les courses sont un plaisir et qui ne manque pas d’animation.

Chiner

Bric à brac de produits Vintage, les puces casablancaises attirent toujours plus de chalands. Ils se pressent dans les allées des marchés de Kriaa, Derb Sultan, Souk Ould Mina, Dallas, ou Bab Marrakech. Mobilier Art déco, habits Vintage ou appareils électroniques, on y trouve des pièces venues des 4 coins de la planète et du royaume. On y croise aussi bien des cinquantenaires BCBG, des mamans en djellabas ou des jeunes femmes en robe et talons compensés. Collectionneurs, artistes ou architectes marocains et étrangers sont particulièrement friands de meubles Art Déco, d’affiches de cinéma ou encore de vaisselle d’époque. Chaque Souk à sa spécialité, et il se murmure que l’on peut trouver absolument tout ce que l’on veut, pourvu que l’on sache regarder au bon endroit.

Prince Moulay Abdellah

Dans le centre ville de Casablanca, parmi de vieux immeubles remarquables à l’architecture art déco, se niche une petite rue piétonne : la rue du Prince Moulay Abdellah. Elle tient son nom d’un membre éminent de la famille royale. Dans ce quartier, les vieux immeubles datant des années 1930 font face aux rues marocaines plus modernes. Ici, le Maroc populaire a repris sa place, mélangeant deux cultures et deux styles architecturaux.

Ce quartier très en vogue dans les années 20, représentait le train de vie moderne des casablancais, jusqu’aux années 70. Certaines boutiques sont de véritables institutions comme la Maison de blanc, où le tout Casa vient encore se fournir en linge de maison.

Niveau shopping, les dames ont à leur disposition plusieurs enseignes marocaines, comme Keito, magasin de prêt à porter, Diamantine pour des tenues plus traditionnelles, Bigdil pour les accessoires, Armel ou Au Derby pour les chaussures. Le magasin Yves Rocher situé au milieu de la rue, est l’un des premiers à avoir vu le jour dans la ville et reste une référence. De multiples bijouteries habitent également le quartier. Les hommes quant à eux ne sont pas en reste.

La rue du Prince Moulay Abdellah abrite plusieurs boutiques de costumes et de chemises, à des tarifs très abordables. Il y en a pour tous les goûts tant au niveau des coupes que des couleurs. L’enseigne Célio a également pris ses marques dans cette rue vivante et populaire.

 

Les Habous

Véritable perle historique, non loin du majestueux Palais Royal, le quartier des Habous offre une immersion totale dans le Casablanca d’antan, riche d’histoires et de traditions. Dans ses étroites ruelles, bordées d’échoppes et de bazars, le temps semble s’être arrêté.

Avec son architecture typiquement marocaine, le quartier des Habous était destiné à accueillir des familles de négociants venues de diverses régions du Maroc. Ainsi la nouvelle médina, comme on la nomme, a été construite en répondant parfaitement au style d’une médina classique, en alliant tradition marocaine et règles d’urbanisme moderne. Ce qui fait d’elle un exemple unique en terme d’architecture.

Bien loin des rues bruyantes et animées des anciennes médinas, les Habous présentent une ambiance paisible et calme, une atmosphère empreinte de spiritualité. Elle vient bien sûr de la belle mosquée « Mohammadi », et des nombreux minuscules bureaux des adouls qui l’entourent, ces représentants de la justice, consultés pour retranscrire tous les actes liés au statut personnel. Un peu plus loin, la rue des libraires avec ses belles arcades et ses nombreuses vitrines, offre à voir de magnifiques livres reliés, de précieuses enluminures et des exemples de calligraphie recherchée.

Derrière commence la rue Ibn Khaldoun. Là se joue un véritable théâtre à ciel ouvert, avec tous les vendeurs de bijoux, djellabas et autres babouches. On y trouve de belles pièces de l’artisanat marocain traditionnel ou mis au goût du jour. Les magasins avec leurs objets colorés et entassés jusque sur le sol ressemblent à de véritables cavernes d’Ali Baba. C’est l’endroit idéal pour faire le plein de babouches, gandoras, tuniques, ceintures, sacs… Les couleurs sont chatoyantes, l’odeur du cuir omniprésente. Au bout de cette rue se trouve la place Moulay Youssef avec sa mosquée du même nom. De là, commence d’autres horizons. Dans ce véritable labyrinthe qu’est la médina, riche de ses différents souks aux épices, aux olives, et de ses kissarias, les visiteurs oublient la fureur de la ville.

Passage obligé de ce beau quartier : la pâtisserie Bennis, spécialiste de la pâtisserie Marocaine depuis 1930, qui se niche dans une maison sans nom et dont les gâteaux marocains, cornes de gazelle, briouates et autres chhiwates sont réputés dans tout le pays. Quelques cafés disséminés dans le quartier des Habous permettent de souffler un peu autour d’un thé à la menthe ou d’un café noir corsé, pour savourer ces délicieuses gourmandises !

Adepte d’authenticité ? Ce quartier est fait pour vous !

Créateurs Casablancais

Le regard neuf et avisé des créateurs casablancais donne des collections modernes, raffinées, où les coupes et les matières s’affranchissent des codes traditionnels. Cette nouvelle mode séduit une clientèle jeune et branchée. Les designers s’exposent maintenant dans des concepts stores, des boutiques, des corners ou des showrooms, aux quatre coins de la ville. Caftan, gandora, djellaba, jabador, seroual, sont réinterprétés.

Les capes Handmade by Ghita Lahrichi, les babouches de Zyne, les vestes en cuir de AD Fashion, se portent au quotidien. La haute couture marocaine se porte également à merveille, ses créateurs réinventent la mode traditionnelle avec des coupes qui associent à la perfection modernité et tradition. Pièce maîtresse de la garde-robe des casablancaises élégantes, le caftan représente la figure emblématique et le savoir faire des meilleurs artisans du Maroc. Porté par les femmes lors les fêtes, il était à l’origine un vêtement d’homme, au même titre que la djellaba. Synonyme d’élégance et de raffinement, il nécessite des heures de travail et tous les éléments qui le composent sont réalisés à la main.

C’est cet héritage artisanal, vivant et contemporain, qui a donné d’excellents designers à la ville de Casablanca. Aujourd’hui plus que jamais, les stylistes proposent de réelles possibilités d’association : Albert Oiknine pour un caftan sous le signe de l’authenticité, Said Mahrouf, pour des lignes épurées, ou encore Lina Cahill avec sa touche contemporaine.

Tous s’exportent et conquièrent les podiums de Paris à New York, de Londres à Amsterdam. Artistes de la haute couture, du prêt à porter, de la joaillerie, de la maroquinerie, de la chaussure, il y en a dans tous les domaines pour le plus grand plaisir des modeuses averties !

Le Triangle d'or

Véritable plaque tournante du luxe à Casablanca, le Triangle d’or s’impose comme étant LE quartier chic par excellence. Un soupçon d’air parisien souffle sur ce petit paradis du luxe. Ici se déroule chaque jour un vrai pèlerinage de la mode où les fashionistas se retrouvent pour faire leurs emplettes.

A l’origine le fameux Triangle d’or n’était pas vraiment dans ce quartier : plus à l’est, il comprenait une portion de Casa entre les boulevards d’Anfa, Zerktouni et Massira El Khadra. Un triangle où le prix de l’immobilier était un des plus élevés de la ville. Le nom s’est déplacé vers ce quartier très prisé, né de l’engouement pour le luxe et les belles choses, et bien sûr correspondant aussi au prix de l’immobilier qui y a flambé ces dernières années. Sans nul doute à cause des maisons de prestige qui habitent ses rues.

En effet, les grandes maisons haute couture ont choisi de s’y regrouper. D’une rue à l’autre Missoni, Yves Saint Laurent, Yves Salomon, Furla et tant d’autres enseignes, plus prestigieuses les unes que les autres, se succèdent. Flâner dans les rues du triangle d’or c’est aussi l’occasion rêvée d’admirer de superbes bijoux : la rue Ain Harrouda rassemble les plus belles maisons de joaillerie : Bulgari, Chopard, Tamengo, Kalista…

Le quartier abrite également de tous nouveaux concept-stores qui connaissent un véritable engouement. Effet de mode assuré, ils proposent un large panel d’articles allant du produit de beauté, à la décoration ou la mode, en passant parfois même par la restauration, comme le TO concept store et L’Echoppe, des boutiques idéales pour les adeptes du tout en un.

A côté des enseignes de luxe, le Triangle d’or propose également une sélection de franchises internationales de qualité, comme Maje, The Kooples, Belair, Sud Express, Lee Cooper… Les petits ne sont pas oubliés, plusieurs boutiques leur sont dédiées et on peut craquer pour un petit manteau chez Okaidi ou une layette intemporelle chez Jacadi, qui vient à son tour d’ouvrir ses portes au coeur du quartier.

Au Triangle d’or, il y a donc de quoi ravir les plus exigeants!