Aller au contenu principal
28°C

Fil d'Ariane

Accueil Découvrir Galerie virtuelle

Galerie virtuelle

Dans cette galerie virtuelle, vous pourrez découvrir Casablanca sous tous ses angles. Le jour, la nuit, lors d'événements ou à travers l'objectif de talentueux photographes Casablancais...

 

Nos Galeries

VOIR L'ALBUM

VOIR L'ALBUM

VOIR L'ALBUM

VOIR L'ALBUM

VOIR L'ALBUM

VOIR L'ALBUM

VOIR L'ALBUM

VOIR L'ALBUM

VOIR L'ALBUM

VOIR L'ALBUM

« Nombreux sont ceux qui ont vu le film Casablanca. Un film tourné à Hollywood.
Casablanca est la plus grande ville du Maroc. Casablanca est aussi une ville pleine de paradoxes qui animent le quotidien casablancais et qui la rendent terriblement vivante : entre orient et occident, tradition et modernité, communautarisme et individualisme.

Certains de ces moments de contraste se produisent tous les jours, d'autres ne se produisent qu'une seule fois. « Casablanca not the movie » met ainsi en avant des moments figés dans le temps, presque trop parfaits pour être réels, représentant la complexité de la ville et s’émancipant du regard des « occidentaux ».

Une série rendant hommage à cette ville à travers le regard d’un casaoui, nait, ayant grandi, ayant vécu et vivant toujours à Casablanca. » Yorias Yassine Alaoui  

INSTAGRAM. A la découverte de Casablanca à travers vos plus belles photos
C’est un Casablanca à l’esthétique minimaliste que dresse @jb_grenouille, misant sur un jeu de lumière et une beauté graphique à couper le souffle. Aussi décalée que sa plume, il nous envoûte avec ses clichés frais et lumineux, bien loin des stéréotypes dont Casablanca peine à se défaire.

Les « Rêveries urbaines » de Youssef Lahrichi 
 « Onze chapitres pour raconter mon histoire avec ma ville d'adoption. Onze tête-à-tête avec le Casablanca de mes rêves. »
« Originaire de Fès, Youssef Lahrichi poursuit des études d’ingénierie en France avant de s’installer au Maroc en 2010. Après la ville calme et traditionnelle où il grandit et la capitale française où il étudie, Youssef choisit de finalement poser ses valises dans la métropole tentaculaire et bouillonnante de Casablanca pour y poursuivre une carrière dans le consulting et le secteur bancaire.
Dès son arrivée, Youssef Lahrichi se sent aspiré par l’agitation casablancaise et se met en quête de moyens de s’évader de la frénésie de la ville. Il renoue alors avec la photographie, à laquelle il s’était déjà essayé enfant aux côtés de son père journaliste, et cherche à développer un regard neuf sur l’humain et sur l’environnement qui l’entoure.
En parallèle, il se met au théâtre et rejoint la Troupe du Territoire. La pratique du théâtre et de la mise en scène ouvre de nouvelles voies photographiques à Youssef Lahrichi. Il ne se contente pas seulement de saisir sur le vif mais prend également le pari de créer de toutes pièces des photographies issues de son imaginaire. »

Extrait du catalogue "Rêveries urbaines", de la Fondation Alliances
Facebook : @PageYLPhoto
Site Web: http://yousseflahrichi.wixsite.com/photo  

Il est designer, graphiste, illustrateur, peintre aquarelliste mais pas seulement. Lauréat de l’école des beaux-arts de Casablanca en 2013, Mohammed El Bellaoui AKA « REBEL SPIRIT », choisit le graphisme comme domaine de recherche, où il approche différentes techniques picturales comme la bande dessinée. Baroudeur hors pair, ses œuvres comme ses croquis sont le reflet de sa façon de voir le monde et de vivre ses émotions. Internet étant devenu son unique média et sa galerie permanente, il nous invite à découvrir « GOD SAVE CASABLANCA ».

CASAMOUJA, une vague de Street Art déferle sur la ville de Casablanca

L’art fait le mur à Casablanca, et il semble bien parti ! Embellir la ville et le cadre de vie de nos citoyens fait partie des missions principales de Casablanca Events & Animation. A cet effet, une programmation artistique riche, qui s'étalera sur l'année, a été mise en place. Au programme, une fresque murale avec l’artiste casablancais Rebel Spirit, une collaboration avec le collectif Placebo, deux sites stratégiques de la ville en alliance avec l’artiste Kalamour  ainsi qu'une amorce au Festival Sbagha Bagha avec l'Association EAC- L'Boulevard.

Le SHOP IN CASABLANCA à travers l'objectif de la blogueuse Sophia Benzakour "Lacouleurdumoment"

Des photos empruntes de nostalgie : La scène mythique du Casa Festival, 1ère édition

C'est devenu un passage obligé pour nos artistes ! Après leurs concerts au Casa Festival, ils ont posé devant les lettres géantes de #WeCasablanca. Photos !

CASAMOUJA III - Jamais deux sans trois ! Après deux premières vagues réussies, une TROISIÈME vague colorée déferle sur le quartier d’El HANK. Un quartier qui se voit investir cette fois ci par des portraits de femmes.

Pour la première fois à Casablanca, c’est un quartier entier, qui se voit transformer en un haut lieu du street art, avec 9 fresques géantes. Le choix de cet endroit n’est pas le fruit du hasard. Situé non loin de la future promenade Maritime de la Mosquée Hassan II, Casamouja by Wecasablanca – Urban Art Wave – dialogue et accompagne de manière artistique ce projet, pour transformer El Hank en un véritable lieu d’attraction à visiter et à faire visiter, sans modération.

Casamouja, est un projet qui entre dans le cadre du programme Wecasablanca; il témoigne d’une volonté incontestable d’encourager l’art contemporain. Pour sa troisième vague, Casamouja a choisi de mettre la femme à l’honneur. Indépendamment des thèmes abordés par les œuvres, pas moins de 7 artistes nationaux et internationaux ont veillé à ce que leurs messages portent sur des sujets féminins, toutes générations confondues, mère, jeune femme, adolescente, connue ou inconnue. Autre point commun, et à l’image du quartier, toutes les fresques adoptent un style vintage et des compositions de couleur pop art ! On retiendra également la participation, pour la première fois dans l’histoire de Casamouja, d’une street artiste femme, Sam Kirk. 

-